Chaire "Enjeux de société et prospective", à la Catho de Lille

Publié le par Giuseppe Musumeci

 

Dans le cadre d'un partenariat avec l'Université catholique de Lille, la Fondation Cardinal Paul Poupard soutient, depuis novembre 2010, un ensemble de séminaires, journée d'études et colloques.

 

Ce partenariat de long terme a débouché en décembre 2012 sur la création d'une chaire "enjeux de société et prospective" - Fondation Cardinal Paul Poupard, à la Catho de Lille.

 

Pourquoi une telle démarche ?

 

La prospective prend aujourd’hui une importance nouvelle, au bénéfice de trois tendances lourdes contemporaines :

 

La révolution biotechnologique, que les spécialistes appellent « la grande convergence NBIC » – à savoir les synergies entre Nanotechnologies, Biologie, Informatique et Sciences cognitives – est amenée à bouleverser notre anthropologie, l’ordonnancement de la société  dans ses dimensions économiques, sociales, culturelles, et donc éthiques.

Les relations internationales connaissent à la fois une accélération de leurs temporalités, avec un accroissement du nombre d’acteurs, de leur interdépendance, et l’émergence d’enjeux nouveaux que l’on peut caractériser en parlant d’une société du risque, à l’échelle internationale.

L’évolution de la société de la connaissance, marquée par un renouvellement de nos connaissances à un rythme rapide, qui pose un double problème : celui de l’organisation de nos systèmes éducatifs (connaissances, articulation des champs disciplinaires, pédagogie) et celui de la formation de nos élites.

 

La Chaire "enjeux de société et prospective" : après plusieurs années de collaboration entre la Fondation Poupard et l’Université Catholique de Lille, La Chaire créée en décembre 2012 par la Fondation Cardinal Paul Poupard a pour objectif de favoriser l'étude prospective et pluridisciplinaire des grands enjeux contemporains, en partant du constat d’une mutation de la société de la connaissance : jamais le nombre d’informations disponibles n’a été aussi important, et jamais le renouvellement de nos connaissances n’a été aussi rapide. Dès lors, la gestion des connaissances, leur partage, et l’accès à l’information par la formation constituent des enjeux primordiaux tant en terme de gouvernance des sociétés qu’en terme d’égalités entre les groupes humains.

 

Dans cette perspective, la Chaire insiste sur la réflexion autour de l’innovation pédagogique, approche transversale et structurante de son activité, et déploie actuellement ses activités autour des axes suivant :

 

Axe religions, sociétés : nos sociétés sont questionnées à plusieurs titres par les acteurs religieux. Le politique peut s’articuler à des références religieuses, mais nos sociétés sont aussi taraudées par des questions de sens auxquelles les religions apportent leur contribution. On constate également de nouveaux questionnements autour de la question classique des rapports entre science et religions, qui font émerger progressivement une nouvelle conception du savoir religieux et laissent entrevoir une participation des religions à la société des connaissances sous un jour nouveau.

 

Axe Relations Internationales, Sécurité : l’après guerre froide d’est accompagné d’une mutation des enjeux de sécurité mais aussi de la recherche en ce domaine. La Chaire souhaite analyse ses nouvelles thématiques en associant ingénierie de la paix, réflexion sur la pédagogie, analyse juridique et sociale. 

 

Dans le droit fil de l'action du cardinal Paul Poupard et de sa Fondation, la Chaire entend valoriser l'utilité sociale des connaissances au profit d'une démarche valorisant le dialogue entre les peuples et les cultures.

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article